drap mortuaire (le)

Oxythyrea funesta (Poda, 1761)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Scarabaeidae Sous-Famille : Cetoniinae Tribu : Cetoniini Genre : Oxythyrea
Chargement...

  • 1 009
    observations

  • 64
    communes

  • 74
    observateurs

  • Première observation
    2010

  • Dernière observation
    2024
Amirat Jonathan - Arène Arène - Aureglia Louis - Barataud Julien - Barthélemy Eric - Benaiche Lucas - Blasco André - Boca François - Brook Shamgar - Bugaud Dominique - Cachia Sylvain - Cartalade Damien - Charpin Magali - Coquis Antoine - Corail Marc - Corjon Jonathan - Coulon Jacques - Crégu Alexandre - D'accunto Andrea - Delaballe Mélanie - Desprez Jean-marin - Devaud Jean François - Domalain Jules - Esselin Mathilde - Falke Claude - Favre Philippe - Filloleau Ludovic - François - Frenoux Jean-marie - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Georgeault Eric - Giffon Pierre - Ginesy Bernard - Gourmand Camille - Grimaud Sylvain - Guendouz Karine - Hallot Vincent - Havet Frédéric - Holtzmann Jost - Jouvenez Gaëtan - Lastère Irène Et Pierre - Leblanc Olivier - Lecourtier Florent - Lignier Line - Louvel Thiery - Mainguy Gaell - March Dylan - Marchas Anaël - Marie Jean Pierre - Mollard Vincent - Patroni Gilbert - Paumier Jean-marc - Pelissier Robert - Pellan Julie - Ricou Marius - Roguet Titouan - Roguet Véronique - Roy Aloïs - Réglade Michel Antoine - Seguinel Louise - Senes Edith - Serie Marie-george - Solviche Alain - Souret Luc - Spaeth Estelle - Thevenin Simon - Torreilles Gerard - Van Der Yeught Alexandre - Vandaele Lou - Vasseur Maxime - Weimer Robert - Weiss Léni - Zorzi Aurélien

Informations espèce

Taille : 8 - 10 mm

Diagnose :
Petite cétoine, au corps pubescent noir luisant ou bronzé, taché irrégulièrement de blanc sur les élytres. Deux lignes longitudinales formées de 3 taches blanches ornent le pronotum.

Détermination : facile.

Espèces proches :
Parmi les petites cétoines, les
Tropinota sont beaucoup plus « poilues » et n’ont pas de taches sur le pronotum.

Période d’observation :
Les adultes sont actifs d’avril à septembre, avec un pic d’observation en mai et juin.

Biologie-éthologie :
L’adulte est diurne et floricole, consommant pollen, nectar voire étamines des fleurs. La larve se développe dans les matières végétales en décomposition. Le cycle de développement est d’un an.

Biogéographie et écologie :
Cette espèce occupe toute l’Europe jusqu’au Caucase, ainsi que l’Afrique du nord jusqu’au Sahara. Elle est présente dans une grande variété de milieu, pelouses, prairies, garrigues, jardins, forêts. En forêt, elle est surtout présente dans les allées et clairières fleuries.

D’après :
PAULIAN, R. & BARAUD, J. 1982. Faune des Coléoptères de France II : Lucanoidea et Scarabaeoidea. Encyclopédie Entomologique XLIII, Lechevalier, Paris, 473 p.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Cetonia stictica (Linnaeus, 1767) | Scarabaeus funerarius Geoffroy in Fourcroy, 1785 | Scarabaeus funestus Poda, 1761 | Scarabaeus sticticus Linnaeus, 1767

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles