Oedemera nobilis (Scopoli, 1763)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Oedemeridae Sous-Famille : Oedemerinae Tribu : Oedemerini Genre : Oedemera
Chargement...

  • 371
    observations

  • 37
    communes

  • 35
    observateurs

  • Première observation
    2015

  • Dernière observation
    2024
Amirat Jonathan - Aureglia Louis - Bareyre Thomas - Barrera Gael - Benaiche Lucas - Birard Julien - Brook Shamgar - Charpin Magali - Claude Huguette - Debry Hugo - Devaud Jean François - Falke Claude - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Grimaud Sylvain - Hallot Vincent - Holtzmann Jost - Jouvenez Gaëtan - Jouvie Marc - Leblanc Olivier - Lecourtier Florent - Louvel Thiery - March Dylan - Morel Stella - Oms Hugo - Pelissier Robert - Ricou Marius - Roguet Titouan - Rouschmeyer Laurent - Seguinel Louise - Serie Marie-george - Souret Luc - Wauthier Morgane - Weimer Robert - Zorzi Aurélien

Informations espèce

Taille :

7-10 mm

Diagnose :

Les Oedemera ont le corps allongé avec les élytres rétrécis en arrière et plus ou moins déhiscents. Leurs antennes sont fines et dépassent généralement le milieu des élytres. Le pronotum est un peu rétréci vers l’arrière et porte des impressions latérales plus ou moins profondes. Les fémurs postérieurs du mâle sont plus ou moins renflés. Oedemera nobilis est en entier d’un beau vert métallique plus ou moins doré, plus rarement bleu ou bronzé métallique. La troisième nervure se confond avec le bord latéral vers l’apex des élytres qui sont fortement déhiscents. Les mâles ont les fémurs postérieurs fortement renflés.

Identification :

Assez facile dans sa coloration typique, difficile pour les exemplaires de coloration sombre, possible sur photo.

Confusions possibles :

Les exemplaires bleu foncé métallique peuvent être confondus avec tristis. Le pronotum de nobilis est un peu plus long que large alors que celui de tristis est un peu transverse.

Périodes d’observation (adultes) :

mai à août.

Biologie-éthologie :

Espèce saproxylique dont les larves se développent dans le bois mort d’essences variées. Les adultes sont floricoles.

Biogéographie-écologie :

Toute l’Europe. Largement répandue et fréquente dans des milieux très variés.

Références : Vazquez X. A. 1993. Fauna Iberica, volume 5, Coleoptera Oedemeridae, Pyrochroidae, Pythidae, Mycteridae. Museo Nacional de Ciencias Naturales CSIC, Madrid, 181 pp.
Svihla, V. 1999. Revision of the subgenera Stenaxis and Oedemera s. str. (Coleoptera Oedemeridae). Folia Heyrovskyana, Supplementum 4: 1-117.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Cantharis nobilis Scopoli, 1763 | Necydalis caerulea Linnaeus, 1767 | Oedemera caerulea (Linnaeus, 1767) |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles