Épeire de velours

Agalenatea redii (Scopoli, 1763)

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Araneidae Genre : Agalenatea
Chargement...

  • 405
    observations

  • 58
    communes

  • 38
    observateurs

  • Première observation
    2014

  • Dernière observation
    2024
Amirat Jonathan - Auger Gwenaëlle - Barrera Gael - Barthélemy Eric - Bastide Nicolas - Bellon Candy - Birard Julien - Blandenier Gilles - Bourderionnet Guy - Brook Shamgar - Caborderie Lucie - Corentin Yves - Coulet Bruno - Cretin Sylvain - Durlet Pierre - Fabrice Jullien - Falke Claude - François - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Giffon Pierre - Höhener Patrick - Jouvenez Gaëtan - Leblanc Olivier - Lescoche Françoise - Louvel Thiery - Marchas Anaël - Menard Paul - Mollard Vincent - Papé Louis - Patouillard Florian - Rigaux Pierre - Senes Edith - Solviche Alain - Spaeth Estelle - Spinner Louis - Thevenin Simon - Weimer Robert

Informations espèce

Distribution mondiale

toute l’Europe excepté au Nord, Bassin méditerranéen

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 6-8 mm, mâle : 4-6 mm.

Agalenatea redii se distingue facilement par son abdomen pratiquement rond et son corps recouvert d’une longue pilosité. L’abdomen est pourvu dorsalement de dessins très variés avec des couleurs souvent brunes mais pouvant aussi présenter des taches orangés, jaunes, souvent d’aspect velouté. Il y a souvent deux taches blanches à l’avant de l’abdomen. C’est la seule espèce du genre Agalenatea.

Milieux colonisés

Elle colonise les plantes basses des prairies, friches, landes.

Chasse

La toile est tissée au printemps en prairies entre les tiges mortes qui restent de l’année précédente. Elle se situe donc à quelques dizaines de centimètres du sol. La retraite est souvent tissée sur le capitule d’une de ces tiges, c’est un tissage dense, plat. Le centre de la toile est parfois pourvu d’un lacis de soie opaque, faisant office de retraite. Les proies sont surtout des insectes volants.

Développement, cycle

Le cycle est annuel. Les mâles sont présents d’avril à juin, les femelles apparaissent en avril, sont abondantes jusqu’en juin-juillet et deviennent beaucoup plus rares à partir d’août.

La période de ponte a lieu au début de l’été. Le cocon est abandonné par la femelle sur la végétation. Les œufs, de 70 à 130, sont recouverts d’une épaisse soie verdâtre. Il semble n’y avoir qu’une seule ponte par femelle. Les jeunes éclosent rapidement et sont à l’état subadulte au début de l’hiver. Ils deviennent adultes au printemps suivant.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Aranea redii Scopoli, 1763 | Araneus redii (Scopoli) | Epeira redii (Scopoli, 1763)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles