Punaise nébuleuse

Rhaphigaster nebulosa (Poda, 1761)

Classe : Hexapoda Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Pentatominae Tribu : Pentatomini Genre : Rhaphigaster
Chargement...

  • 220
    observations

  • 18
    communes

  • 17
    observateurs

  • Première observation
    2018

  • Dernière observation
    2024
Aureglia Louis - Barthélemy Eric - Blasco André - Brook Shamgar - Charpin Magali - Cretin Sylvain - D'accunto Andrea - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Giffon Pierre - Huguet Eliott - Louvel Thiery - Mollard Vincent - Oms Hugo - Seguinel Louise - Thevenin Simon - Villalonga Laura

Informations espèce

Taille : 13,5 – 17 mm

Diagnose :
Grande punaise grise et allongée. Antennes sombres, avec 3 anneaux blancs sur les articles III, IV et V. Elle possède une grande épine ventrale et des petites taches rondes nébuleuses sur ses ailes. C’est la « punaise grise » rencontrée dans les habitations.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
Espèce facile à confondre avec l’espèce invasive
Halyomorpha halys récemment importée. Mais celle-ci possède 2 anneaux blancs sur les articles IV et V, au lieu de 3 chez R. nebulosa. R. nebulosa n’a pas de taches blanches (ou calus) sur le scutellum, ni de dent juste en arrière des yeux, ni des tibias postérieurs bicolores comme H. halys. R. nebulosa possède des petites taches rondes nébuleuses sur ses ailes et une grande épine ventrale, absentes chez H. halys.

Période d’observation : Mars à octobre avec deux pics équivalents en avril et octobre.

Biologie-éthologie :
Espèce polyphage observée sur des arbres feuillus, dont les alisiers, arbousiers, bouleaux, chênes, hêtres, noisetier, peupliers, prunus, saules, sorbiers. Elle peut parfois occasionner des dégâts en piquant les fruits cultivés dans les vergers, comme les pommes et les poires. Les adultes rentrent parfois dans les habitations pour hiberner.

Biogéographie et écologie :
Espèce à distribution européenne, présente aussi au Moyen-Orient et dans le Maghreb. Elle ne dépasse pas 1 200 m d’altitude. Elle est en expansion au nord de l’Europe, en Grande-Bretagne et jusqu’en Pologne. Aime les milieux ensoleillés : parcs et jardins urbains, friches, bords des rivières et lisières forestières, landes, garrigues, haies bocagères, bord des chemins, cultures et vergers. C’est une espèce commune, mais on n’observe le plus souvent que des individus isolés.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Cimex nebulosa Poda, 1761 | Rhaphigaster griseus (Fabricius, 1803) |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles