Punaise arlequin

Graphosoma italicum (O.F. Müller, 1766)

Classe : Hexapoda Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Podopinae Genre : Graphosoma
Chargement...

  • 745
    observations

  • 58
    communes

  • 62
    observateurs

  • Première observation
    2018

  • Dernière observation
    2024
Agnes Claude - Aulagnier Guillaume - Aureglia Louis - Barataud Julien - Bareyre Thomas - Barrera Gael - Barthélemy Eric - Bellon Candy - Blasco André - Bouvin Laurent - Brook Shamgar - Cabrera Cédric - Charpin Magali - Coulet Bruno - Cretin Sylvain - Creuly Philippe - D'accunto Andrea - Devaud Jean François - Duque Chloé - Falke Claude - Febvay Quentin - Ferrière Jean-luc - Frenoux Jean-marie - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Giffon Pierre - Gnagni Rudy - Hallot Vincent - Jacotot Gil - Jouvenez Gaëtan - Jouvie Marc - Laurence Frédéric - Leblanc Olivier - Lecourtier Florent - Louvel Thiery - March Dylan - Marchas Anaël - Maxence - Mollard Vincent - Morel Stella - N'diaye Soukeyna - Pelissier Robert - Pélissié Mathieu - Pénagé Naïs - Pérot-guillaume Clotilde - Raphaël - Reisinger Olivier - Renoux André - Rouschmeyer Laurent - Ruchon Emmanuel - Seguinel Louise - Senes Edith - Serie Marie-george - Sindt Aurore - Souret Luc - Thevenin Simon - Tournieux Damien - Turlesque Caroline - Villalonga Laura - Wauthier Morgane - Weimer Robert - Zorzi Aurélien

Informations espèce

Taille : 8,5 – 11 mm

Diagnose :
Punaise avec le scutellum recouvrant l’abdomen et atteignant son extrémité. Corps rouge avec des stries noires épaisses longitudinales, 2 sur la tête, 6 sur le pronotum et 4 sur le scutellum. Bord de l’abdomen (connexivum) alternativement rouge et noir. Pattes globalement noires.

Détermination : Simple.

Espèces proches :
Graphosoma semipunctatum est proche mais facile à distinguer, car cette espèce méditerranéenne a 2 rangées transversales de 4 taches noires sur le pronotum. Le bord de son connexivum est rouge et sa partie interne est noire. Ses pattes sont globalement rouges.

Période d’observation :
Avril à octobre avec le plus grand nombre d’observations en été.

Biologie-éthologie :
Elle se nourrit uniquement de graines d’ombellifères vertes ou mures. On la trouve sur ou sous les ombelles en fleurs ou en fruits dont principalement les angéliques, berces, carottes, cerfeuils, cigües, fenouils, férules, lasers, panais. Elle se cache parfois à l’intérieur des ombelles lorsque celles-ci se replient sur elles-mêmes.

Biogéographie et écologie :
Espèce eurosibérienne, absente d’Afrique du Nord. On la trouve jusqu'à 60° de latitude nord en Suède et Finlande. Elle est en expansion récente vers le nord, longtemps absente en Grande-Bretagne, elle y a été signalée en 2016. On la rencontre dans les friches, jardins, parcs, bords des champs, prairies, lisières forestières ensoleillées, garrigues, éboulis, bords des rivières et des chemins, dunes. Elle atteint 1 900 m d’altitude. C’est une des espèces de Pentatomoidea les plus fréquentes. Sa couleur d'alarme alternée rouge et noire – dite aposématique – lui permet de se protéger des prédateurs en les avertissant ainsi de leur toxicité.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Cimex italicus O.F. Müller, 1766 | Graphosoma lineata auct. non (Linnaeus, 1758) | Graphosoma lineatum auct. non (Linnaeus, 1758) | Graphosoma lineatum italicum (O.F. Müller, 1766)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles