Gendarme

Pyrrhocoris apterus (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Hemiptera Famille : Pyrrhocoridae Genre : Pyrrhocoris
Chargement...

  • 580
    observations

  • 36
    communes

  • 35
    observateurs

  • Première observation
    2019

  • Dernière observation
    2024
Abiven Thomas - Bareyre Thomas - Barrera Gael - Barthélemy Eric - Benaiche Lucas - Bizet Daniel - Blasco André - Brook Shamgar - Cretin Sylvain - D'accunto Andrea - Devaud Jean François - Duque Chloé - Falke Claude - François - Frenoux Jean-marie - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Gres Jean-marie - Höhener Patrick - Jouvenez Gaëtan - Leblanc Olivier - Lecourtier Florent - Louvel Thiery - Marchas Anael - Mollard Vincent - N'diaye Soukeyna - Perez Florine - Reisinger Olivier - Roguet Titouan - Rouschmeyer Laurent - Serie Marie-george - Spaeth Estelle - Thevenin Simon - Vasseur Maxime - Zorzi Aurélien

Informations espèce

Taille/poids :

Corps de l'adulte : 9-12 mm.

Diagnose :

Espèce de punaise avec des motifs de couleur rouge et noir. On distingue notamment sur chaque élytre une grosse tache centrale sphérique noire sur fond rouge. Une deuxième tache noire plus petite est présente au niveau de l'apex. L'ensemble évoque un masque africain.

Détermination :

L'espèce est simple à reconnaître.

Espèces proches :

Le Gendarme peut être confondu avec la Punaise de la Jusquiame (Corizus hyoscyami (Linnaeus, 1758)). Chez cette dernière, il y a une seule tache noire rectangulaire sur les élytres. L'espèce peut aussi être confondue avec Scandius aegyptius (Linnaeus, 1758). Chez cette dernière, il y a une seule tache noire sphérique, nettement plus petite, sur les élytres.

Période d’observation :

L'espèce peut être observée principalement du printemps à l'automne.

Biologie-éthologie :

Les adultes et les derniers stades larvaires passent l'hiver dans des interstices de rochers, dans des vieux murs ou dans les écorces des arbres. Aux premières chaleurs du printemps, les individus sortent se chauffer au soleil et les adultes s'accouplent. Les femelles pondent dans la litière sous les plantes. Il y a plusieurs générations par an. Ce sont des insectes piqueurs-suceurs omnivores qui se nourrissent principalement des fructifications de diverses malvacées et des tilleuls. Ils peuvent aussi se nourrirent de pucerons et sont parfois nécrophages.

Biogéographique et écologie :

Cette espèce est présente de l'ouest de l'Europe au nord-ouest de la Chine. C'est une espèce commune notamment dans les espaces ruraux et qui se maintient en zone urbanisée.

D'après :

http://www.insecte.org/spip.php?article68

http://www.insectes.org/insectes/questions-reponses.html?id_quest=514

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Cimex apterus Linnaeus, 1758 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles