Agrion nain (L')

Ischnura pumilio (Charpentier, 1825)

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Coenagrionidae Genre : Ischnura
Chargement...

  • 552
    observations

  • 38
    communes

  • 65
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2024
A Rocha France (archives) - Amv (archives) - Beck Nicolas - Bence Stéphane - Bernier Christophe - Blanchon Yoann - Blasco André - Bollengier Bart - Bourdon Maëlle - Braud Yoan - Cartalade Damien - Cher Yannick - Costechareire Jade - Crochet Pierre-andré - Crégu Alexandre - De Ferrière Paul - Deliry Cyrille - Dolbeau Xavier - Dupuy Jeremy - Durand Eric - Falke Claude - Flitti Amine - Fouchard Marion - Fougeroux Julien - Frenoux Jean-marie - Fuento Nicolas - Gasperini Maurice Annie - Germain Christophe - Huet-alegre Elsa - Höhener Patrick - Iorio Etienne - Jacotot Gil - Jaussaud Eve Et Marc - Johanet Aurélie - Kabouche Benjamin - Le Calvez Aymeric - Le Guennec David - Leblanc Olivier - Legendre François - Lhuillier Robin - Loose David - Louvel Thiery - Mainguy Gaell - Migaud Pierre - Mollard Vincent - Mouchené Dominique - Mroczko Cédric - Olivier Jonquet - Papazian Michel - Paumier Jean-marc - Ponel Philippe - Pélissié Mathieu - Renaux Alexis - Rhodde Arnaud - Ronne Charlotte - Rouschmeyer Laurent - Sannier David - Schwartz Timothée - Sfo (archives) - Thivolle Antoine - Thoris Martin - Viricel Gilles - Vollot Benjamin - Weimer Robert - Zechner Lisbeth

Informations espèce

Taille :

Abdomen mâle : 22-30 mm ; femelle : 22-29 mm. Ailes postérieures mâle : 17-24 mm ; femelle : 17-23 mm.

Diagnose :

Chez le mâle mature le corps est bleu et noir, l’abdomen est noir bronzé. Les ptérostigmas sont bicolores et plus grands sur les ailes postérieures que sur les ailes antérieures. Présence d’un tubercule sur le prothorax. Les femelles sont variables : blanchâtres, orangées, verdâtres puis bleues. Chez les deux sexes, les ailes sont repliées au repos.

Détermination :

La détermination est moyennement difficile.

Espèces proches :

Les femelles peuvent être confondues avec les autres espèces d’Ischnura.

Période d’observation :

Les adultes sont observés de mars à octobre dans le sud, de mai à septembre dans le nord.

Biologie et écologie :


Cette espèce occupe différents types d’eaux stagnantes, avec une préférence pour les pièces d’eau récentes, peu profondes et non envahies de végétation. Elle est également présente dans les tourbières acides et les eaux saumâtres. Espèce pionnière, elle peut coloniser rapidement de nouveaux habitats et peut faire jusqu’à trois générations par an en région méditerranéenne (contre une seule dans le nord de son aire). Après l’accouplement, la femelle pond seule et insère les œufs dans la végétation.

Biogéographie :

L'espèce est présente de l’ouest de l’Europe à l’Asie, et du sud de la Scandinavie au Maghreb.

D’après :
Grand, D., Boudot, J.-P & Doucet, G. 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Collection Cahier d’identification. Biotope, Mèze : 136 pp.
Grand, D. & Boudot, J.-P. 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope. Biotope, Mèze : 480 pp.
Dijkstra, K.-D. B. 2007. Guide des libellules de France et d'Europe. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, Paris : 320 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Agrion aurantiaca Selys, 1837 | Agrion cognata Selys, 1840 | Agrion pumilio Charpentier, 1825 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles