Leste sauvage

Lestes barbarus (Fabricius, 1798)

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Lestidae Genre : Lestes
Chargement...

  • 309
    observations

  • 28
    communes

  • 60
    observateurs

  • Première observation
    1974

  • Dernière observation
    2024
Alt Arthur - Amv (archives) - Amy Maxime - Bazatolle Thibaut - Bazin Nicolas - Bence Stéphane - Blanchon Yoann - Blasco André - Bosquet Jean-claude - Braud Yoan - Buissart Julien - Caborderie Lucie - Caucal Gabriel - Cher Yannick - Deliry Cyrille - Dolbeau Xavier - Ducrotoy Mathis - Dumont Nicolas - Dupuy Jeremy - Durand Eric - Durret Cassandra - Fabrice Jullien - Falke Claude - Fine Vanessa - Flitti Amine - Fuento Nicolas - Gasperini Maurice Annie - Germain Christophe - Grange Nicolas - Grimal François - Hilaire Samuel - Höhener Patrick - Iorio Etienne - Jaussaud Eve Et Marc - Leblanc Olivier - Leray Carole - Lhuillier Robin - Louvel Thiery - Lux Thomas - Mroczko Cédric - Nabholz Benoit - Naud Florence - Olivier Jonquet - Papazian Michel - Paumier Jean-marc - Piozin Victor - Pélissié Mathieu - Reljic Christian - Renaux Alexis - Rhodde Arnaud - Rouschmeyer Laurent - Sannier David - Sannier Mathieu - Sfo (archives) - Snpn-rnnc (archives) - Thivolle Antoine - Thoris Martin - Torres Aurélie - Vuillermet Vincent - Weimer Robert

Informations espèce

Taille :

Abdomen : 26-35 mm. Ailes postérieures mâle : 19-25 mm ; femelle : 21-26 mm.

Diagnose :

Demoiselle au corps vert métallique. La partie postérieure de la tête (occiput) et les ptérostigmas sont bicolores. Au bout de l’abdomen des mâles, la pointe des cerques est recourbée vers l’extérieur.

Détermination :

Moyennement difficile.

Espèces proches :

Confusion possible avec Lestes v. virens. La coloration des ptérostigmas et la forme des cerques des mâles sont caractéristiques.

Période d’observation :

Les adultes sont observés d’avril à octobre dans le sud, de mai à octobre dans le nord.

Biologie et écologie :

Cette espèce se rencontre près des eaux stagnantes ensoleillées. Elle affectionne notamment les milieux temporaires et saumâtres. La ponte est souvent effectuée en tandem comme l’accouplement. La femelle insère les œufs dans la végétation aquatique ou dans les végétaux proches des berges comme les aulnes, les saules ou les ronciers.

Biogéographie :

L’espèce est présente du bassin méditerranéen à la Mongolie. Elle présente une forte aptitude à la dispersion et est en expansion du sud vers le nord dans toute l’Europe (hormis le nord de l’Angleterre et la Scandinavie). En France elle est présente sur un grande partie du territoire principalement en plaine et jusqu’1200 m.

D'après :
Grand, D., Boudot, J.-P & Doucet, G. 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Collection Cahier d’identification. Biotope, Mèze : 136 pp.
Grand, D. & Boudot, J.-P. 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope. Biotope, Mèze : 480 pp.
Dijkstra, K.-D. B. 2007. Guide des libellules de France et d'Europe. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, Paris : 320 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Agrion barbara Fabricius, 1798 | Agrion nympha Hansemann, 1823 | Lestes barbara (Fabricius, 1798) | Lestes nympha (Hansemann, 1823)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles