Gomphe à forceps méridional (Le)

Onychogomphus forcipatus unguiculatus (Van der Linden, 1823)

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Gomphidae Genre : Onychogomphus Espèce : Onychogomphus forcipatus
Chargement...

  • 424
    observations

  • 51
    communes

  • 70
    observateurs

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2024
Amv (archives) - Bellon Candy - Bence Stéphane - Blanchon Yoann - Boca François - Boswarthick Ryan - Burst Francis - Cabrera Cédric - Cambon Laurence - Carrère Vincent - Cartalade Damien - Caucal Gabriel - Cher Yannick - Corentin Yves - De Titta Alexandre - Deliry Cyrille - Deschamps Romain - Dolbeau Xavier - Dutto Christian - Fabrice Jullien - Falke Claude - Flitti Amine - Fouchard Marion - Foulquier Pierre - Fuento Nicolas - Galli Martin - Gasperini Maurice Annie - Ginesy Bernard - Giquel Quentin - Hameau Olivier - Hilaire Samuel - Holtzmann Jost - Huet-alegre Elsa - Höhener Patrick - Iorio Etienne - Jacotot Gil - Jaussaud Eve Et Marc - Jorigné Bastien - Kabouche Benjamin - Lainé Jérémy - Laurent Thierry - Leblanc Olivier - Lemaire Guy - Lhuillier Robin - Loose David - Louvel Thiery - Masvidal Angélique - Mroczko Cédric - Mézenge François - Olioso Georges - Oms Hugo - Papazian Michel - Paumier Jean-marc - Piolain Julien - Ponel Philippe - Ponthieux Yann - Raimondi Enzo - Renoux André - Ronne Charlotte - Rouschmeyer Laurent - Schwartz Timothée - Sfo (archives) - Souret Luc - Spampani Valentin - Thoris Martin - Torres Aurélie - Viricel Gilles - Vuillermet Vincent - Weimer Robert - Wroza Stanislas

Informations espèce

Taille :

Abdomen mâle : 31-40 mm ; femelle : 31-39 mm. Ailes postérieures mâle : 25-32 mm ; femelle : 27-35 mm.

Diagnose :

Chez cette libellule le corps et la face sont jaunes et noirs. Les yeux, bleus ou verts, sont nettement séparés. Le mâle porte des appendices anaux en forme de pince au bout de l’abdomen. La lame inférieure de l’appendice se termine par une dent faiblement courbée.

Détermination :

Moyennement difficile.

Espèces proches :

Confusion possible avec la sous-espèce Onychogomphus f. forcipatus. Chez le mâle, la courbure de l’apex de la lame supra-anale est caractéristique.

Période d’observation :

Les adultes sont observés de mai à septembre.

Biologie et écologie :

Cette espèce typique des cours d’eau bien oxygénées. Les mâles s’observent facilement alors que les femelles ne s’approchent de l’eau que pour pondre en solitaire. Les émergences ont généralement lieu en position horizontale au niveau de la berge ou sur des éléments qui sortent de l’eau (pierres, feuilles flottantes). Quand il fait très chaud, la larve émerge avec le corps à moitié dans l’eau.

Biogéographie :

La sous-espèce Onychogomphus f. unguiculatus est limitée au pourtour méditerranéen du Maghreb, de la péninsule ibérique, de la France et de l’Italie (hors Sicile) en dessous de 400 m d’altitude.

D'après :
Grand, D., Boudot, J.-P & Doucet, G. 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Collection Cahier d’identification. Biotope, Mèze : 136 pp.
Grand, D. & Boudot, J.-P. 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope. Biotope, Mèze : 480 pp.
Dijkstra, K.-D. B. 2007. Guide des libellules de France et d'Europe. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, Paris : 320 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Aeschna unguiculata Van der Linden, 1823 | Gomphus unguiculatus (Vander Linden, 1823) | Onychogomphus cypricus Schmidt, 1954 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles