Gomphe semblable (Le)

Gomphus simillimus Selys, 1840

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Gomphidae Genre : Gomphus
Chargement...

  • 663
    observations

  • 49
    communes

  • 70
    observateurs

  • Première observation
    1970

  • Dernière observation
    2024
A Rocha France (archives) - Astier Denis - Baux Valentin - Bence Stéphane - Beraud Nicolas - Blanchon Yoann - Blasco André - Boca François - Bollengier Bart - Bosquet Jean-claude - Braud Yoan - Caucal Gabriel - Ceyte Sylvain - Cher Yannick - Combe Léandre - Corentin Yves - Cosson Emmanuel - De Titta Alexandre - Deliry Cyrille - Dolbeau Xavier - Dubois Stéphan - Dumont Guillaume - Dupré Alain - Durand Eric - Dutto Christian - Falke Claude - Fiorentino Marion - Flitti Amine - Fouchard Marion - Fuento Nicolas - Gasperini Maurice Annie - Giquel Quentin - Grimaud Sylvain - Hallot Vincent - Holtzmann Jost - Höhener Patrick - Igersheim Emilie - Iorio Etienne - Jacotot Gil - Jaussaud Eve Et Marc - Kabouche Benjamin - Laurent Thierry - Leblanc Olivier - Lhuillier Robin - Louvel Thiery - Lpo Paca (archives) - Masvidal Angélique - Mathieu Suzanne - Morel Gérard - Mroczko Cédric - Mézenge François - Nabholz Benoit - Olioso Georges - Papazian Michel - Péchaud Mickaël - Pélissié Mathieu - Rey David - Rochotte Pauline - Rolland Robin - Ronne Charlotte - Rouschmeyer Laurent - Schwartz Timothée - Sfo (archives) - Souret Luc - Strack Claudine - Thivolle Antoine - Thoris Martin - Triquet Xavier - Viricel Gilles - Vuillermet Vincent

Informations espèce

Taille :

Abdomen mâle : 33-36 mm ; femelle : 34-38 mm. Ailes postérieures mâle : 29-31 mm ; femelle : 32-33 mm.

Diagnose :

Le corps de cette libellule est jaune verdâtre et noir. La face est jaune et noire avec les yeux nettement séparés. Les pattes sont rayées de jaune et de noir.

Détermination :

Moyennement difficile.

Espèces proches :

Confusion possible avec Gomphus pulchellus. Sur les côtés du thorax du mâle, la suture médiane et les bandes noires sont caractéristiques.

Période d’observation :

Les adultes sont observés de mai à août dans le sud, de juin à août dans le nord.

Biologie et écologie :

Cette espèce typique des cours d’eau lents se reproduit également dans les eaux stagnantes bien oxygénées (gravières et bras morts). La femelle dépose les œufs à la surface de l’eau de préférence dans les zones à fonds sableux et limoneux recouverts de débris végétaux. Après une phase larvaire de 2 à 3 ans, les émergences ont lieu au printemps souvent de manière synchronisée.

Biogéographie :

La distribution de Gomphus simillimus est limitée au sud-ouest de l’Europe et au Maghreb. En France cette espèce est surtout présente en plaine et dans le sud de la Loire.

D’après :
Grand, D., Boudot, J.-P & Doucet, G. 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Collection Cahier d’identification. Biotope, Mèze : 136 pp.
Grand, D. & Boudot, J.-P. 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope. Biotope, Mèze : 480 pp.
Dijkstra, K.-D. B. 2007. Guide des libellules de France et d'Europe. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, Paris : 320 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Gomphus zebratus Rambur, 1842

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles