Grillon champêtre

Gryllus campestris Linnaeus, 1758

Classe : Hexapoda Ordre : Orthoptera Famille : Gryllidae Sous-Famille : Gryllinae Tribu : Gryllini Genre : Gryllus
Chargement...

  • 130
    observations

  • 30
    communes

  • 37
    observateurs

  • Première observation
    2008

  • Dernière observation
    2024
Baroni Daniele - Birrer Simon - Boswarthick Ryan - Bouvin Laurent - Carrère Vincent - Charbonneau Adrien - Charpin Magali - Cher Yannick - D'onofrio Patrice - Dubois Lydie Et Pascal - Encinas Lilian - Esslinger Marc - Fouchard Marion - Grange Denis - Hahn Jérémie - Houpert Sylvain - Höhener Patrick - Johanet Aurélie - Jourdain Thibault - Louvel Thiery - Mainguy Loïc - Martin Laura - Masoero Giulia - Micallef Caroline - Mokuenko Nicolas - Mroczko Cédric - Müller Emilie - Nabholz Benoit - Pappe Aude - Pelissier Robert - Reglade Michel Antoine - Rouschmeyer Laurent - Schröder-esch Sebastian - Senes Edith - Serie Marie-george - Torres Aurélie - Vandaele Lou

Informations espèce

Taille/poids :

Longueur du corps : 20-26 mm.

Diagnose :

Chez cette espèce le corps est noir. L'aile antérieure (ou tegmen chez les Orthoptères) est rigide et recouvre une grande partie de l'abdomen. Elle est jaune fauve avec de nombreuses nervures régulières de couleur noire sur le dessus et jaune fauve sur le coté du corps. Le tegmen des mâles possède une tache apicale de couleur jaune fauve. Les nervures noires sont très développées ce qui donne un aspect "sculpté".

Détermination :

Cette espèce est simple à reconnaître. Il faut cependant faire attention dans le sud de la France.

Espèces proches :

Dans le domaine méditerranéen, l'espèce peut être confondue avec le Grillon provençal. Ce dernier est généralement plus petit et moins trapu. Les tegmens sont noirs avec à l'apex deux taches jaune clair.

Période d’observation :

Les adultes sont observés d'avril à juillet.

Biologie-éthologie :

Le Grillon des champs est principalement phytophage mais aussi insectivore. Chez cette espèce, les juvéniles passent l'hiver dans des terriers. Le développement reprend au début du printemps. Les juvéniles du dernier stade et les adultes construisent un terrier pouvant atteindre une profondeur de 20 cm. Par temps chaud les mâles stridulent à l'entrée de leur terrier dans la journée et jusqu'à tard dans la soirée. La ponte se se déroule au cours des mois de juin et juillet. Les femelles déposent leurs œufs en terre par petits groupes.

Biogéographique et écologie :

Cette espèce est présente dans l'ouest de Europe. En France, cette espèce se rencontre dans de multiples milieux herbacés. On la rencontre jusqu'à 1 800 m d'altitude.

D'après :

Bellmann, H. & Luquet, G. 2009. Guide des sauterelles, grillons et criquets d'Europe occidentale. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, 384 pp.

Sardet, E., Roesti, C. & Braud, Y. 2015. Cahier d'identification des Orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Collection Parthénope, Biotope, Mèze, 304 pp.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Pas de synonymes pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles