Araignée-lynx

Oxyopes heterophthalmus (Latreille, 1804)

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Oxyopidae Genre : Oxyopes
Chargement...

  • 530
    observations

  • 21
    communes

  • 16
    observateurs

  • Première observation
    2018

  • Dernière observation
    2024
Brook Shamgar - Bugaud Dominique - Caborderie Lucie - Coulet Bruno - Cretin Sylvain - Fabrice Jullien - Galli Martin - Giffon Pierre - Höhener Patrick - Leblanc Olivier - Lecourtier Florent - Louvel Thiery - Muguet Richard - Roguet Titouan - Seguinel Louise - Thevenin Simon

Informations espèce

Distribution mondiale

Europe excepté au Nord

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 5-8 mm, mâle : 5-7 mm.

L’aspect général des araignées-lynx est typique, avec un céphalothorax élevé dans la région oculaire, les yeux disposés en cercle, l’abdomen ovale, fortement pointu vers l’arrière et des pattes munies de très longues épines en bagues. Actuellement, il y a 5 espèces d’araignées-lynx répertoriées en France. Leurs distinctions s’effectuent en partie d’après leur coloration, qui est celle des soies écailleuses qui recouvrent leur corps, et plus surement en observant les pièces génitales.

Milieux colonisés

milieux bien exposés

L’espèce O. heterophtalmus colonise les landes ouvertes ou en sous-bois.

Chasse

La chasse a lieu de jour dans la végétation. On voit souvent les individus en position élevée, au dessus de la végétation herbacée, guettant leurs proies. Ces sites d’affût sont quittés périodiquement. Les proies sont approchées rapidement et saisies. Ces proies sont principalement des invertébrés présents dans ces zones, à savoir des diptères, des hyménoptères, des homoptères et des araignées, souvent plus petites que leur prédateur. En cas de danger, l’araignée est capable de sauter et de courir particulièrement vite. On attribue à ces araignées une excellente vue (« œil de lynx »), d’où leur nom générique en référence à l’argonaute Lyncée et non pas au félin.

Développement, cycle

Les adultes des deux sexes apparaissent en mai, les femelles sont présentes jusqu’en été (juillet-août). Le cycle semble annuel. La femelle pond dans la végétation un grand cocon lenticulaire blanc ou jaunâtre fixé sur des tiges, des feuilles et parfois des inflorescences. Elle reste en position sur le cocon jusqu’à l’éclosion.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Aranea heterophthalma Latreille, 1804 | Oxyopes heterophtalmus Latreille |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles